[ Pobierz całość w formacie PDF ]

vnitiennes rgularisent la forme de leur gouvernement sous l'influence de la Russie et de la Porte; l'Italie voit
s'tablir les rpubliques lucquoise, italienne et ligurienne; les troupes franaises vacuent les tats du pape et
le royaume de Naples; l'Etrurie reoit un roi; les troupes franaises, presque aux portes de Vienne, rentrent sur
la rive gauche du Rhin; le Portugal est vacu et rendu son indpendance. Ah! si la France avait eu des
projets ambitieux et des vues d'agrandissement, n'aurait-elle pas conserv l'Italie toute entire sous son
influence directe? n'aurait-elle pas tendu sa domination sur la Batavie, la Suisse et le Portugal? Au lieu de
cet agrandissement facile, elle prsente une sage limitation de son territoire et de sa puissance: elle subit la
perte de l'immense territoire de Saint-Domingue, ainsi que des trsors et des armes destins la restauration
de cette colonie... Elle fait tous les sacrifices pour obtenir la continuation de la paix.
L'Angleterre, au contraire, s'empare entirement de l'le opulente de Ceylan et de toute la navigation du golfe
du Bengale; elle acquiert l'importante possession de la Trinit; elle essaie, par un trait secret, avec les
Mameloucks, d'envahir l'Egypte, en leur fournissant des armes et des munitions; elle ne quitte Alexandrie que
long-temps aprs l'expiration des dlais convenus, et parce que les ravages de la peste l'pouvantent. Elle
viole le trait d'Amiens pour garder Malte, pour loigner les corsaires barbaresques, pour faire le commerce
exclusif de l'Adriatique, du Levant, des Dardanelles, et de la mer Noire, et pour dfendre toutes les nations
la navigation de la Mditerrane; elle runit tous ses efforts pour faire perdre Saint-Domingue la France[52]
et pour l'empcher de jouir de la Louisiane; elle excite les dissensions dans les cantons suisses et fournit des
munitions et des armes leur extermination civile; elle envoie des escadres dans les mers du Nord, devant le
Texel et la Meuse, menaant d'envahir la Batavie; elle convoite la Sicile, demande l'le de Lampedouse et
occupe la Sardaigne. Les quatre parties du monde, les golfes, les caps, les dtroits, des colonies opulentes, ne
peuvent satisfaire sa cupidit politique et commerciale. Son avarice et son ambition sont enfin dcouvert. Le
masque tombe; l'Angleterre n'assigne plus que trente-six heures la dure de la paix. Elle a spcul la guerre
soudaine pour saisir la fois sur l'Ocan les richesses long-temps dposes, que les colonies espagnoles,
Paris, le 18 prairial an 11 (7 juin 1803). 189
Oeuvres de Napoleon Bonaparte, TOME III
portugaises et bataves envoient enfin leurs mtropoles, ainsi que les vaisseaux de la rpublique et les
btimens de son commerce peine rgnr. L'Angleterre, pour satisfaire quelques passions haineuses et trop
puissantes, trouble la paix du monde, viole sans pudeur les droits des nations, foule aux pieds les traits les
plus solennels, et fausse la foi jure, cette foi antique, ternelle, que mme les hordes sauvages connaissent, et
qu'elles respectent religieusement.
Un seul obstacle l'arrte dans sa marche politique et dans sa course ambitieuse, c'est la France victorieuse,
modre et prospre; c'est son gouvernement nergique et clair; c'est son chef illustre et magnanime: voil
les objets de son envie dlirante, de ses attaques ritres, de sa haine implacable, de son intrigue
diplomatique, de ses conjurations maritimes et de ses dnonciations officielles son parlement et ses sujets.
Mais l'Europe observe; la France s'arme: l'histoire crit: Rome abattit Carthage!
[Footnote 52: Selon le duc de Clarance (sance du 23 mai) c'est aux efforts de la Grande-Bretagne que la
France doit attribuer la perte de Saint-Domingue.]
Saint-Cloud, le 18 prairial an 11 (7 juin 1803).
Circulaire adresse aux cardinaux, archevques et vques de France.
Monsieur,
Les motifs de la prsente guerre sont connus de toute l'Europe. La mauvaise foi du roi d'Angleterre qui a viol
la saintet des traits, en refusant de restituer Malte l'ordre de Saint-Jean de Jrusalem, qui a fait attaquer
nos btimens de commerce sans dclaration pralable de guerre, la ncessit d'une juste dfense, tout nous
oblige de recourir aux armes. Je vous fais donc cette lettre pour vous dire que je souhaite que vous ordonniez
des prires pour attirer la bndiction du ciel sur nos entreprises. Les marques que j'ai reues de votre zle
pour le service de l'tat, m'assurent que vous vous conformerez avec plaisir mes intentions.
BONAPARTE.
Paris, le 27 messidor an 11 (16 juillet 1803).
Note inscrite dans le Moniteur.
La mesure que vient de prendre le gouvernement anglais en bloquant l'embouchure de l'Elbe et celle du
Weser, est un nouvel acte d'infraction aux droits des neutres et la souverainet de toutes les puissances.
La France, attaque par l'Angleterre, acquit le droit de porter la guerre dans toutes les possessions britanniques
et de s'emparer, comme elle l'avait fait dans les guerres antrieures, du Hanovre qui en fait partie. Mais elle n'a
occup les bords de l'Elbe que dans les pays dont cette conqute l'a mise en possession; elle a respect la
neutralit de Brme, d'Hambourg et des autres tats du continent.
Quelle circonstance aurait donc autoris le roi d'Angleterre dfendre aux puissances neutres la navigation de
l'Elbe et du Weser; si le pavillon anglais ne peut paratre sur tous les points qu'une batterie franaise peut
atteindre, du moins il ne doit pas empcher les neutres de naviguer partout o les chances de la guerre ont
conduit les armes franaises, et d'entretenir leurs communications entre eux. L'Elbe et le Weser baignent une
grande tendue de territoires neutres; les rivires qui s'y jettent agrandissent encore les relations commerciales
dont ils offrent le dbouch: fermer l'entre de ces fleuves, c'est intercepter les communications d'une grande
partie du continent, c'est commettre un acte d'hostilit contre tous les pays auxquels cette navigation
appartient.
Saint-Cloud, le 18 prairial an 11 (7 juin 1803). 190
Oeuvres de Napoleon Bonaparte, TOME III [ Pobierz całość w formacie PDF ]




 

Powered by WordPress dla [Nie kocha się ojca ani matki ani żony ani dzieca, lecz kocha się przyjemne uczucia, które w nas wzbudzają]. Design by Free WordPress Themes.